Monsieur le Maire,
Membres du conseil de Gatineau,

Le 9 juin 2020, pour des raisons de distanciation physique entre les cyclistes et les piétons, la Ville a décidé, sans véritable consultation préalable,
d’imposer des modifications et des restrictions à la circulation automobile et aux stationnements sur la rue Jacques-Cartier ;

2. Nous citoyens, remettons en question les mesures prises par la ville puisque le volume de cyclistes et de piétons ne justifient plus ces mesures;

3. De plus, ces mesures imposées sans processus d’analyse sérieux, causent de sérieux problèmes d’accessibilité à certains commerces, restaurants, résidences, place d’affaires, et à l’église Saint-François-De-Sales en raison d’un affichage déficient et confus;

4. A-t-on oublié que les propriétaires et les commerçants ont subi le réaménagement de la rue Jacques-Cartier (2013-2016), puis deux inondations (2017 et 2019), et enfin rien de moins qu’une pandémie. Et la ville en rajoute en leur imposant des mesures très contraignantes;

5. En outre, aucun droit d’accès n’a été prévu pour les personnes à mobilité réduite, les camions de livraisons, les locataires de quais, ainsi qu’aux véhicules d’urgence (pompiers, policiers et ambulanciers), mettant inutilement à risques les propriétaires et leur causant un problème de sécurité;

6. Et pour couronner le tout, la rue Jacques-Cartier, l’une des plus belle rue de Gatineau, a des airs de chantier de construction avec ces gros cônes orange qui séparent les voies de circulation;

7. Considérant qu’il s’agit d’une mesure temporaire et dommageable qui n’a plus sa raison d’être depuis le déconfinement;